abalieno


abalieno
ăbălĭēno, āre, āvi, ātum - tr. - [st1]1 [-] éloigner (de soi ou d'un autre).    - abalienare aliquem ab aliqua re : détourner qqn de qqch. [st1]2 [-] aliéner, détacher, donner de l'éloignement, refroidir.    - abalienare a se judices, Cic. de Or. 2, 304 : s’aliéner les juges.    - abalienare alicujus voluntatem a se, Cic. : s'aliéner les bonnes dispositions de qqn.    - abalienare a se : éloigner de soi.    - abalienare homines suis rebus, Nep. : détacher les hommes de ses intérêts.    - crucior a viro me tali alienarier, Plaut. : je souffre d'être séparé d'un tel homme.    - abalienare alicujus voluntatem a se, Cic. : détruire lers bonnes dispositions de qqn à son égard.    - nos abalienavit, Ter. : il nous a repoussés.    - suspicatur te ab se abalienatum, Cic. : il se doute que tu es en froid avec lui.    - neque enim indigna patientium modo abalienabantur animi, Liv. 26, 38, 4 : *et, de fait, non seulement les esprits de ceux qui enduraient des souffrances indignes étaient devenus hostiles (à Hannibal), mais aussi les esprits de tous les autres* = et, de fait, (Hannibal) se fit l'ennemi non seulement de ceux qui enduraient des souffrances indignes, mais aussi de tous les autres. [st1]3 [-] aliéner (t. de droit), vendre, céder.    - demptis tegulis, instrumento, pecore abalienato, Cic. Verr. : après avoir enlevé les couvertures, engagé les troupeaux et les instruments de labourage.    - vectigalia abalienare, Cic. : aliéner les revenus de l'Etat. [st1]4 [-] aliéner (t. de médecine), altérer.    - membra morbis abalienata praecidere, Quint. : amputer les membres altérés par le mal (les membres morts).    - opium sensus abalienat, Scrib. : l'opium égare les sens (l'opium rend inconscient). [st1]5 [-] priver, délivrer.    - jure civium abalienatus : privé du droit de cité, privé de ses droits de citoyens.    - quod responsum Campanos metu abalienavit, Liv. 8 : cette réponse délivra les Campaniens de leur crainte.
* * *
ăbălĭēno, āre, āvi, ātum - tr. - [st1]1 [-] éloigner (de soi ou d'un autre).    - abalienare aliquem ab aliqua re : détourner qqn de qqch. [st1]2 [-] aliéner, détacher, donner de l'éloignement, refroidir.    - abalienare a se judices, Cic. de Or. 2, 304 : s’aliéner les juges.    - abalienare alicujus voluntatem a se, Cic. : s'aliéner les bonnes dispositions de qqn.    - abalienare a se : éloigner de soi.    - abalienare homines suis rebus, Nep. : détacher les hommes de ses intérêts.    - crucior a viro me tali alienarier, Plaut. : je souffre d'être séparé d'un tel homme.    - abalienare alicujus voluntatem a se, Cic. : détruire lers bonnes dispositions de qqn à son égard.    - nos abalienavit, Ter. : il nous a repoussés.    - suspicatur te ab se abalienatum, Cic. : il se doute que tu es en froid avec lui.    - neque enim indigna patientium modo abalienabantur animi, Liv. 26, 38, 4 : *et, de fait, non seulement les esprits de ceux qui enduraient des souffrances indignes étaient devenus hostiles (à Hannibal), mais aussi les esprits de tous les autres* = et, de fait, (Hannibal) se fit l'ennemi non seulement de ceux qui enduraient des souffrances indignes, mais aussi de tous les autres. [st1]3 [-] aliéner (t. de droit), vendre, céder.    - demptis tegulis, instrumento, pecore abalienato, Cic. Verr. : après avoir enlevé les couvertures, engagé les troupeaux et les instruments de labourage.    - vectigalia abalienare, Cic. : aliéner les revenus de l'Etat. [st1]4 [-] aliéner (t. de médecine), altérer.    - membra morbis abalienata praecidere, Quint. : amputer les membres altérés par le mal (les membres morts).    - opium sensus abalienat, Scrib. : l'opium égare les sens (l'opium rend inconscient). [st1]5 [-] priver, délivrer.    - jure civium abalienatus : privé du droit de cité, privé de ses droits de citoyens.    - quod responsum Campanos metu abalienavit, Liv. 8 : cette réponse délivra les Campaniens de leur crainte.
* * *
    Abalieno, abalienas, pen. prod. abalienare. Cic. Aliener.
\
    Abalienare ab aliquo alterum. Cic. Destourner, Estranger.
\
    Abalienari ab aliquo. Plaut. Estre separé ou departi d'aucun.

Dictionarium latinogallicum. 1552.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ՕՏԱՐԱՑՈՒՑԱՆԵՄ — (ցուցի.) NBH 2 1030 Chronological Sequence: Unknown date, Early classical, 5c, 8c, 10c, 12c, 13c ն. ἁλλοτριόω, ἁποξενόω alieno, abalieno, alienum facio, removeo. Տալ օտարանալ. ʼի բաց առնել. հեռացուցանել. յեղաշրջել. խորշեցուցանել. վտարել. եւ… …   հայերեն բառարան (Armenian dictionary)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.